UN TAILLEUR POUR DAMES

Théâtre

Samedi 18 et dimanche 19 août à 20h30 au Théâtre Jacques Huisman

Attention, spectacle ébouriffant ! Tous formidables, les comédiens finissent en apothéose dans une gymnastique acrobatique des plus étonnantes. Catherine Makereel – Le Soir

 

Durée : 1h50 (entracte compris)

Tarif 1, 2 ou 4 (selon la catégorie de votre choix) 

Un boulevard revisité et explosif !

Quand on aime le comique au théâtre, il n’y a pas mieux que Feydeau et sa mécanique implacable ! Ça virevolte à un rythme d’enfer, ça court, ça se cache, ça se débat. Et au-delà du rire, on perçoit le portrait acide d’une époque pas si éloignée de la nôtre…

Tout réussit à Moulineaux, jusqu’à ce Bal de l’Opéra ! Il n’a pas dormi chez lui, occupé toute la nuit à attendre son éventuelle future maîtresse. Au petit matin, sa femme attend des explications. Par chance, un ami vient lui demander un service. Et s’il devenait son alibi ? De quiproquos en mensonges, face à sa femme, sa belle-mère, le mari de sa maîtresse, l’amante de celui-ci qui fut jadis la sienne, Moulineaux est emporté dans un tourbillon d’événements qu’il essaie de maîtriser tant bien que mal.

On peut compter sur le talent et l’inventivité de Georges Lini pour proposer un Feydeau contemporain, étonnant et ludique. Dans un décor surprenant, nos huit comédiens complices s’en donnent à coeur joie dans un chassé-croisé endiablé. Echange informel avec les comédiens après les deux représentations dans l’Espace Bar du Festival

Echange informel avec les comédiens du spectacle après les représentations dans l’Espace Bar du festival

De Georges Feydeau

Mise en scène : Georges Lini

Avec France Bastoen, Nargis Benamor, Eric De Staercke, Stéphane Fenocchi, Michel Gautier, Louise Jacob, Thierry Janssen et Marie-Paule Kumps

Une création de la Compagnie Belle de Nuit coproduite par l’Atelier Théâtre Jean Vilar, le Théâtre Royal du Parc et DC&J Création. Avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge.

Photo © Sébastien Fernandez

Pour réserver, c'est ici
I’DONT SPEAK FRENCH