ANDROPAUSE

NOUVELLE DATE suite aux intempéries du 2 août : mercredi 12 août à 21hGradin, Parc de Sept Heures

• Pour les personnes qui avaient réservé pour le 2 août, le ticket reste valable pour le 12. Merci de confirmer votre présence à la billetterie.

Pour de nouvelles réservations le 12 août : c’est par ici !

• En cas de pluie le 12 août : pas de nouveau report. Les personnes qui souhaitent se faire rembourser prendront contact avec la billetterie par mail : reservation@royalfestival.be 


Durée : 1h15

Consulter les tarifs 


Dans son nouveau spectacle, Bruno Coppens parle de la vieillesse, de sa famille, d’andropause…et c’est drôle. Audrey Verbist – L’Avenir


Avec Andropause, mis en scène par son ami Eric De Staercke et coécrit avec Myriam Leroy, Bruno Coppens tombe le masque sans pirouette et sacrifie son amour des jeux de mots pour raconter son histoire.

J’aime être en peignoir dans un spa toute une journée, j’ai gardé ma ligne fixe et je ne prends plus le bus de peur qu’un jeune ne se lève pour me laisser sa place.

Suis-je déjà entré en Andropausie ?

Les femmes ont tellement de chance ! Leur ménopause est si démonstrative et nous, les hommes ? Rien ! N’étant pas andropologue, je viens sur scène raconter mon slalom d’homme de l’enfance à l’obsolescence programmée, mon échelle de Richter du cœur, ma « to do list » pour le futur, pour mon enterrement et plus si infinité.

Andropause, un check-up à vif, un lâcher-prise sans fard. Mes premières bouffées de chaleur, c’est pour quand ? Quelle sera la playlist à mon enterrement ? Y a-t-il une vie après l’humour ? La vie est un oignon et les années, ses pelures.

Bruno se retrouve presque tout nu, la soixantième pelure s’apprêtant à s’envoler. Alors, comme tous les chemins mènent aux pauses, il vient devant vous sans vœux d’artifices, plus vrai que mature, dérouler l’écharpe du temps et vous raconter une vie jouant à pile ou farce.


De et avec Bruno Coppens • Avec la collaboration de Myriam Leroy • Mise en scène : Eric De Staercke • Musique originale : Eloi Baudimont • Chorégraphie : Eugenia Ramirez Miori

Une coproduction du Théâtre Le Public et d’Exquis Mots. Avec le soutien du Tax Shelter de l’Etat fédéral belge via Belga Films Fund et de la Communauté Française. 

Photo © Gregory Navarra


Pour découvrir davantage l’homme et l’artiste, son actu, son parcours, ses souvenirs de scène :

Pour réserver, c'est ici