Edito

 

Au début des années 60, avec sa chanson Les comédiens, Charles Aznavour invitait avec enthousiasme ses auditeurs à venir découvrir l’arrivée des artistes dans la ville, une entrée en fanfare synonyme de fête et d’événement exceptionnel. Depuis lors, la décentralisation initiée à Spa par le Théâtre National a tissé un réseau de théâtres et de centres culturels riche et précieux, créant des liens forts avec les arts vivants.

Jamais nous n’aurions imaginé que ce fil puisse être rompu, qu’une saison entière se déroule sans spectacles. Jamais nous n’aurions imaginé que la chanson d’Aznavour puisse résonner de façon si concrète en cet été 2021.

Cette édition rassemble plus d’une centaine d’artistes mobilisés pour fêter l’événement exceptionnel de nos retrouvailles. Comme Aznavour, nous vous invitons avec ferveur à les retrouver.

Ce sera une belle fête.

2020. Mars, un coup de téléphone : annulation de la 61e édition du Royal Festival de Spa. Mai, un coup de téléphone : c’est le cri d’un amoureux de la culture qui ne peut se résigner. Août, un Festival, entièrement revu et adapté aux mesures imposées au secteur culturel, jongle avec la météo.

L’année dernière, nous nous sommes réinventés pour offrir une édition hors-cadre car nous avions tous et toutes besoin de respirer dans cette crise qui n’avait déjà que trop duré. Cette année, nous sommes debout, mobilisés et déterminés à défendre avec vous les arts vivants au travers des spectacles que nous programmons.

Notre Festival, fruit d’une longue tradition, espère rassembler cet été encore, auteur.rice.s, acteur.rice.s et spectateur.rice.s pour qu’opère une 62e fois la magie.

2021 : ensemble, émerveillons-nous à nouveau !